IAG face aux polémiques de démarchage abusif

IAG Un prospecteur s’apprête à frapper à une porte

Les forums des associations de consommateurs laissent apparaître l’insatisfaction à l’encontre de  commerciaux travaillant pour le compte d’Engie (ex GDF-Suez), réalisant ainsi démarchage abusif pour des contrats d’assurance IAG. Le groupe a néanmoins pris des mesures pour y remédier.

Les procédures des démarcheurs

Plusieurs démarcheurs en porte-à-porte sillonnent la France pour faire gagner à leurs sociétés de nouveaux clients. Nombre d’entre eux sont des professionnels honnêtes qui expliquent leurs offres en détail aux particuliers afin de les convaincre de signer leurs contrats.

Toutefois, certains utilisent des méthodes douteuses afin de parvenir à signer un maximum de contrats, comme la présentation d’une fausse carte pour donner plus de crédit à leur démarchage.

La plupart expliquent aux particuliers à qui ils rendaient visite qu’ils représentent EDF-GDF, alors que les entreprises se sont séparées il y a plus de dix ans et sont en concurrence aujourd’hui.

Certains affirment qu’il faudrait réguler un contrat contenant une erreur, avec en prime de nouveaux avantages comme des prix fixes, par exemple. D’autres vont même jusqu’à faire signer un document attestant de leur visite et de la clarté des informations données, alors qu’il s’agit en fait d’un contrat.

Des mesures prises par le groupe IAG

Le groupe IAG fait partie des victimes de ces démarchages abusifs. Plusieurs témoignages sur des techniques de vente mensongères au nom du groupe sont, en effet, présents sur les forums.

Le président d’IAG, Mickael Sitbon, lui-même, reconnaît des dysfonctionnements.

Selon lui, « nos contrats d’assurance sont essentiellement commercialisés par des courtiers qui font du porte-à-porte. Pour la plupart, ça se passe bien. Mais 5 à 6 % d’entre eux nous posent de réels problèmes (…). Ils poussent un peu pour trouver des astuces et toucher leurs commissions plus facilement ».

Il assure néanmoins que des mesures ont été prises pour prévenir ces abus. « Nous avons mis en place un service qualité que l’on essaye d’améliorer. Ainsi, lors du démarchage, chaque courtier doit obligatoirement contacter un centre d’appels et passer au client un opérateur qui lui réexplique tout ».

En revanche, cette mesure n’est pas infaillible, reconnaît le responsable. Le groupe a ainsi « prévu une deuxième sécurité. On appelle le client le lendemain pour lui demander si tout s’est bien passé », explique le responsable.

Par ailleurs, « un client qui nous appelle pour nous signaler un problème est intégralement remboursé des mensualités déjà versées », assure le président du groupe IAG.

Quelques conseils pour ne pas tomber dans le piège

Malgré les mesures prises, les méthodes frauduleuses semblent perdurer, à en croire les témoignages déposés encore tout récemment sur Internet. Il faut alors redoubler de vigilance quand un vendeur vient sonner à votre porte.

Voici quelques conseils pour ne pas tomber dans le piège.

  • Se méfier des commerciaux qui viennent à vous

Il est d’ailleurs probable que vous n’ayez pas besoin du service qu’ils proposent ou que vous l’ayez déjà.

  • Se rétracter dans les 14 jours

Si vous avez quand même souscrit un contrat proposé par un démarcheur à domicile, vous avez la possibilité d’y renoncer. Pour cela, il vous suffit d’envoyer un courrier en recommandé à votre fournisseur initial ainsi qu’à votre nouvel opérateur sous 14 jours.

Vous disposez de ce délai pour vous rétracter sans avoir à fournir la moindre explication, conformément au Code de la consommation.

  • Invalider le contrat pour être remboursé

Si vous avez laissé passer le délai de rétractation, il faudra vous adresser directement à la société mère pour faire invalider le contrat.

Un responsable du groupe IAG a d’ailleurs invité 60 millions de consommateurs à faire le tri entre les contrats qui ont été signés dans les règles et les autres.

Des clients satisfaits du contrat IAG

En dépit des rumeurs sur les pratiques frauduleuses, certains clients expriment leur satisfaction concernant les contrats IAG.

  • « Tout d’abord, je trouve que, comme souvent, les termes employés sur internet sont très exagérés et je ne peux pas me taire quand je lis “escroquerie IAG”, car depuis tout le temps que j’y suis, je n’ai jamais eu aucun problème », indique une cliente contente des assurances IAG. « De plus, les tarifs sont plus corrects et j’ai toujours un interlocuteur pour me répondre quand j’avais besoin de renseignements sur un point bien précis (…). Je suis très satisfaite comme beaucoup d’assurés qui sont chez IAG alors je me suis senti obligé de le faire savoir », ajoute-t-elle.
  • « Cette société “travaille” avec certains fournisseurs d’électricité et de gaz pour proposer la meilleure offre possible à ses clients ! La gestion IAG est un grossiste en assurance. Ils ont su prouver que leur objectif est de présenter à tous les particuliers, des contrats d’assurance répondant à leurs besoins tout en étant confiés à des entreprises de courtage qui se chargent de leur contraction », souligne une autre cliente.

Articles Similaires

IAG Une personne utilise une calculatrice et prend des notes

Publié le: 18 août 2021

IAG prélève-t-il sans autorisation ?

Quelques personnes dénoncent sur de nombreux forums avoir été victimes de prélèvements sans autorisation venant du groupe IAG. Dans la plupart des cas, les personnes affirment ne pas avoir de contrats auprès du courtier d’assurance ou également ne pas avoir signé d’autorisations de prélèvement venant de la société.

Lire Plus
Un conseiller IAG reçoit deux clients à son bureau et leur explique les services proposés

Publié le: 18 août 2021

Bien choisir son assureur

En France, les compagnies d’assurance sont nombreuses. La Fédération Française de l’Assurance rassemble d’ailleurs plus de 246 entreprises d’assurance et de réassurance opérant dans l’Hexagone et qui représentent plus de 99 % du marché. Les contrats varient selon les assureurs. Il faut donc prendre le temps de bien les choisir.

Lire Plus

Contactez-nous

  • 54 Boulevard Flandrin - 75116 – Paris
  • 01 42 24 44 44
  • Lundi au Vendredi de 10h à 18h